L’OTAN contre le Kurdistan

Le Rojava fêtait le 19 juillet dernier les 10 ans de sa révolution entamée en 2012, dans le chaos du soulèvement populaire en Syrie. Depuis, elle n’a pas connu un jour de paix. Daesh, Jabat-al-Nosra, régime syrien, Russie, Iran, OTAN… : il y a peu d’acteurs présents sur le terrain de l’affrontement impérialiste du 21ème siècle qui n’ait attaqué frontalement les forces d’auto-défense du nord-est

Lire la suite

Brésil : la CUT et le gouvernement Lula

Au pouvoir au Brésil depuis 2003, le Parti des travailleurs (PT) aurait tenté, dit-on, d’harmoniser les intérêts de la « société civile » et du patronat, dans l’optique de combiner la lutte contre les inégalités sociales à la croissance économique. D’un côté, il oscilla entre une réforme agraire timide, la création de certains programmes de soutien aux plus démuni-e-s et des gestes mitigés en faveur des demandes syndicales. De l’autre, il reprit des pans importants de l’agenda néolibéral instauré par son prédécesseur, l’ex-président Fernando Henrique Cardoso. Constitué autour d’une volonté indéniable de s’appuyer sur l’entreprise privée et la flexibilisation du travail afin de stimuler l’économie du pays, le Brésil du PT en a surpris plusieurs. L’obéissance aux règles dictées par les institutions financières internationales, à commencer par le Fonds monétaire international, a conduit certains observateurs à qualifier le Président Luiz Inacio « Lula » Da Silva et son bilan gouvernemental de « social-libéralisme ».

Lire la suite

Le syndicalisme soviétique a-t-il existé ?

Lors du centenaire de la révolution russe, de nombreuses publications ont vu le jour, profitant de la distance avec cet événement décisif du XXe siècle, pour s’intéresser à différents aspects de l’histoire soviétique. Le sujet syndical est malheureusement trop souvent délaissé dans ces études. Pourtant, le syndicalisme, en Union soviétique et dans les pays placés directement sous son influence, a tenu rang de modèle pour plusieurs générations militantes partout dans le monde.

Lire la suite

Dictatures : les enfant butins de guerre

Estela Barnes de Carlotto est née en 1930. Elle est la mère de Laura, Montonera enceinte de 2 mois et demi lors de son arrestation par la dictature militaire argentine, en novembre 1977, et grand-mère de Guido, né en captivité le 26 juin 1978, arraché à sa maman 5 heures après l’accouchement. Laura fut exécutée deux mois après la naissance de Guido. A travers l’interview réalisée pour Les utopiques, elle partage avec nous son histoire, l’histoire de toute une génération, sa lutte, la lutte des Abuelas de Plaza de Mayo, les Grands-mères de la Place de mai. Estela Barnes de Carlotto est présidente de l’association Abuelas de Plaza de Mayo. Alicia Lo Giúdice,  psychologue au sein de Abuelas de Plaza de Mayo depuis 36 ans, est aujourd’hui coordinatrice de l’équipe de psychologues de l’association. C’est elle qui, en 1985, accompagna la première petite-fille restituée. Dans son interview, elle nous explique le soutien psychanalytique mis en place par Abuelas.

Lire la suite

Leur anti-impérialisme et le nôtre

Les trois dernières décennies ont été marquées par une confusion politique croissante quant au sens de l’anti-impérialisme, une notion qui, en soi, n’avait été que peu débattue auparavant. Deux raisons principales expliquent cette confusion : la fin victorieuse de la plupart des luttes anticoloniales postérieures à la Seconde Guerre mondiale et l’effondrement de l’URSS. Pendant la guerre froide, les États-Unis et les puissances coloniales occidentales alliées ont mené directement plusieurs guerres contre des mouvements ou des régimes de libération nationale, ainsi que des interventions militaires plus limitées et des guerres par procuration. Dans la plupart de ces cas, les puissances occidentales s’affrontaient à un adversaire local soutenu par une large base populaire. S’opposer à l’intervention impérialiste et soutenir ceux qu’elle visait semblait aller de soi pour les progressistes – la seule question était de savoir si ce soutien devait être critique ou sans réserve.

Lire la suite

L’actualité internationale des luttes et du mouvement syndical

De la lutte des infirmières de Californie à la résistance des ouvrier·es à la junte militaire du Myanmar, en passant par les combats des syndicats biélorusses face au régime autocratique et les mobilisations sociales contre le gouvernement et la crise sanitaire au Brésil, ou encore les luttes pour l’émancipation en Iran et celles contre la répression au Maroc, l’actualité internationale des luttes et du mouvement syndical est sur le site du Réseau syndical international de solidarité et de luttes 

Lire la suite

L’action syndicale à l’OIT pour une convention contre les violences

L’Organisation internationale du travail (OIT) a adopté, le 21 juin 2019, à l’occasion de ses 100 ans, une convention (texte normatif, qui s’impose au droit national), accompagnée d’une recommandation (guide d’application concret et détaillé), contre les violences et le harcèlement au travail. Il s’agit d’une grande victoire pour les travailleuses et travailleurs du monde, qui fait suite à 7 ans de mobilisation de la Confédération syndicale internationale (CSI) et de ses 300 organisations affiliées présentes dans 151 pays. Son contenu a été construit à l’issue de 2 ans de négociations à Genève, durant lesquelles c’est la CGT qui représentait les travailleuses et travailleurs français·es.

Lire la suite

Women on Waves

En mars 2017, une table-ronde des Journées intersyndicales Femmes a été consacrée au droit à l’avortement ; ce n’était, bien sûr, pas la première. Les expériences croisées de militantes de Women on Waves, du Planning familial de Seine-Saint-Denis, et du mouvement polonais Czarny protest ont montré des formes différentes et convergentes d’actions au plus près des femmes concernées et d’interpellation publique. Parce que nous connaissons souvent mieux dans nos milieux l’action du Planning et les manifestations massives en Pologne, nous reproduisons ici l’intervention de Laetitia Zenevich, pour Women on Waves/Women on Web.

Lire la suite

Femmes zapatistes, luttes, rencontres et non-mixité

Le mouvement zapatiste est né dans les montagnes du Chiapas (à la frontière sud du Mexique) dans les années 1980. Dès le départ, des femmes intègrent l’armée zapatiste de libération nationale. En 1993, les femmes posent leurs conditions lors de consultations sur le soulèvement : la loi révolutionnaire des femmes. Celle-ci affirme le droit des femmes à participer à tous les niveaux de l’organisation au même titre que les hommes, à reprendre le contrôle de leurs vies et de leurs corps, et à s’organiser entre femmes. Cette loi est adoptée et les zapatistes n’ont jamais cessé de réaffirmer ces revendications.

Lire la suite

La santé publique en Grèce, on affûte les couteaux pour réduire les dépenses

Dès 2010, la « crise de la dette » grecque a servi de prétexte aux institutions dominantes, parmi lesquelles la troïka constituée de la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international, pour organiser méthodiquement, à une cadence soutenue, le démantèlement du Système national de santé (ESY) hellénique et lui substituer « clé en main » un modèle hypothétiquement plus efficient à moyen et long terme. Porté par ces institutions puissantes, hégémonique depuis les années 2000, ce modèle est fondé sur une conception marchande de la santé, qui renonce à l’espoir de la constituer en un droit humain fondamental accessible à tous et toutes, en fonction des besoins de chacune et chacun.

Lire la suite

La Déclaration de Philadelphie de 1944 de l’OIT et son actualité

Le 10 mai 1944, la Conférence générale de l’Organisation internationale du travail (OIT), réunie à Philadelphie (États-Unis), a adopté un texte, la Déclaration de Philadelphie, qui, depuis, définit les buts et objectifs de l’OIT. Nous reproduisons ici l’intégralité de cette déclaration, suivie de quelques commentaires.

Lire la suite