L’origine du statut du personnel de la RATP

Ce texte issu d’un travail dans le cadre universitaire, en mai 1999, n’avait jamais été publié, déposé seulement aux archives de la CGT RATP à Fontenay-lès-Briis. Il faisait partie d’une recherche plus large concernant les personnels des transports parisiens. A travers une histoire longue, la majorité des conflits qu’ont mené ces salarié.es depuis la création de leur statut en 1898 et de leur système de retraite en 1919 a été, pour l’essentiel, la défense de ces droits acquis, dès la fin du 19ème siècle. Le texte présente la situation sociale de l’époque où a été élaboré ce statut et les avantages accordés aux personnels par la municipalité parisienne d’anciens communards devenus réformistes (partisans de Paul Brousse). Il détaille ensuite les gains octroyés par le groupe Empain, concessionnaire du métro de Paris, qui était prêt à des concessions sociales pour conquérir le marché. Surtout il montre, et c’est l’objet de l’actualisation de ce texte en 2020, que les grandes luttes des travailleurs et travailleuses des transports parisiens (1919, 1947, 1953, 1995, 2007), jusqu’au conflit actuel pour la défense des retraites, avaient pour objet la défense de ce statut.

Lire la suite

La répression à La Poste, une arme au service des contre-réformes

La Poste a été, au cours de sa longue histoire, le terrain de plusieurs épisodes de répression contre des syndicalistes combatifs, ou plus largement des agents en grève*. Ces dernières années, la répression antisyndicale n’a cessé de s’amplifier, dans ses rythmes comme dans son ampleur. Des années 1980 à aujourd’hui, les ministères des PTT puis dirigeants de La Poste ont mené bataille contre les syndicalistes (de la CGT et de SUD en grande majorité) qui refusaient, et refusent encore, d’accompagner leurs grandes « réformes » menées à marche forcée. Avec un but : faire taire la contestation des militant·es, mais surtout celle des personnels, par une politique du bâton et de la terreur. En d’autres termes, frapper fort sur les pointes avancées de la résistance, pour effrayer le plus grand nombre.

Lire la suite

La Sécurité sociale, un acteur de prévention en retrait

La « Sécu » est admirée avec raison comme une création ouvrière, symbole de sa capacité à élaborer de nouvelles réponses politiques. Un souffle d’émancipation la parcourt… Mais ce que ce récit épique laisse de côté touche aux dimensions stratégiques que prend, de fait, cette institution au budget et au pouvoir politique d’ampleur nationale, et par là même à la relation avec l’État qu’entretient le mouvement ouvrier.

Lire la suite

Le premier âge du capitalisme – La Fronde

Le mouvement des Gilets jaunes a conduit certains commentateurs à établir un parallèle entre celui-ci et d’autres épisodes de la conflictualité sociale et politique française, quelquefois fort éloignés dans l’histoire. Dans l’article suivant, composé de quelques « bonnes feuilles » extraites du tome 3 de son ouvrage Le premier âge du capitalisme*, Alain Bihr revient sur un tel épisode, celui de la Fronde, pour montrer toute la singularité du phénomène, ancrée dans les rapports d’ordre et de classe de l’Ancien Régime, et la distance qui le sépare par conséquent du mouvement des Gilets jaunes.

Lire la suite

L’histoire d’un régime spécial, celui des cheminots et cheminotes

Parmi les régimes spéciaux, celui des cheminots et cheminotes a souvent été mis en avant :
que ce soit pour sa défense à travers plusieurs mouvements sociaux d’ampleur ou, au contraire, comme exemple de « privilèges » selon
les termes couramment utilisés par…
les privilégié·es de la société capitaliste. Georges Ribeill revient ici sur son histoire.

Lire la suite

Entre hier et demain, l’obstacle du mythe de la fondation

Penser l’avenir de la Sécurité sociale, c’est d’abord l’inscrire dans une histoire. La sienne, si possible, et non pas celle, fantasmée et indéfiniment ressassée, du mythe de sa fondation. Car si elle est aujourd’hui bel et bien au péril de sa destruction par les sergents fourriers du néolibéralisme, on ne peut, a contrario, penser son avenir, sa consolidation et son développement, sans en considérer tant les difficultés de construction initiales que les insuffisances natives qui en ont résulté. Bref, pas d’avenir envisageable sans un retour sur les origines.

Lire la suite

La Déclaration de Philadelphie de 1944 de l’OIT et son actualité

Le 10 mai 1944, la Conférence générale de l’Organisation internationale du travail (OIT), réunie à Philadelphie (États-Unis), a adopté un texte, la Déclaration de Philadelphie, qui, depuis, définit les buts et objectifs de l’OIT. Nous reproduisons ici l’intégralité de cette déclaration, suivie de quelques commentaires.

Lire la suite