« Les Utopiques » n°7 : Mai 68, ce n’était qu’un début…

Partagez cet article

Que faire de Mai 68, 50 ans après ? Loin de nous l’idée de commémoration. Mais il n’est pas question de gommer ce qui est un des moments importants de l’histoire du mouvement ouvrier et populaire ; en France, mais pas seulement.

Mai 68, c’est la révolte de la jeunesse. Mais pas seulement.

Mai 68, c’est Nanterre, la Sorbonne, l’Odéon, les Beaux-Arts, le Quartier latin. Certes.

Mai 68, c’est la (contre) culture, la liberté sexuelle, l’ordre patriarcal remis en cause. Sans nul doute.

Mai 68, c’est le Vietnam contre l’impérialisme américain, le printemps de Prague contre l’impérialisme soviétique.

Mais 68, c’est aussi et surtout une grève générale suivie par des millions de personnes en France, des grèves et des manifestations un peu partout dans le monde. Les années 68 sont celles de luttes ouvrières et populaires offensives.

Beaucoup a été écrit sur 68 à l’occasion des anniversaires (10ème, 20ème, 30ème, 40ème !) ; essentiellement des analyses d’une multiplicité d’auteur.es, plus commentateurs et commentatrices qu’acteurs et actrices. Nous proposons ici des témoignages de salarié.es ayant vécu cette période intense ; la plupart disent qu’elle a modifié leur vie. D’un texte à l’autre, on relèvera parfois des affirmations contradictoires [1]. C’est la réalité de la pluralité des points de vue et des témoignages en général, surtout cinquante années après les faits.

De Renault à la SNCF, de Besançon à Paris, des Chèques postaux à la Marine nationale, de Billancourt à Caen, de Lip à la SAVIEM, de Flins à Tours… des camarades nous apportent leurs témoignages sur ces années 68. Un prolongement à l’utile rappel « sous la plage, la grève »… Suit, un panorama de 68 dans le monde, avec des focus sur les Allemagne(s), l’État espagnol, l’Italie, le Sénégal, l’Uruguay, la Tchécoslovaquie, l’URSS, le Japon et la Guadeloupe.

Si nous tenons à remettre au premier plan l’action des travailleurs et des travailleuses, parce que telle fut sa place dans cette histoire et du coup l’Histoire, il n’est pas question d’effacer toutes les autres dimensions de 68 : de l’UNEF et du Mouvement du 22 mars à l’Université d’aujourd’hui, du rôle des paysans et paysannes au mouvement féministe, du cinéma au Beaux-Arts, du front homosexuel à la révolution… Nous le faisons en privilégiant, là aussi, la narration de vécus.

Tout cela n’a d’intérêt que lié aux temps présent et futur. Mai 68 et la CGT, Retour sur Mai 68, Mai 68 un enjeu bien actuel, Quelque chose de 68, tracent des perspectives en ce sens. Toutes les contributions du présent numéro partent d’histoires individuelles et collectives différentes ; cela en fait la richesse. Grève de masse, auto-organisation, action syndicale politique, liens entre mouvements ouvrier, étudiant et paysan, pouvoir populaire et autogestion, légitimité et fédération des différents fronts de lutte, démocratie syndicale, négociations sociales et rupture avec l’ordre établi… bien des champs sont ouverts !

Puisse cette publication contribuer à « renouer avec la puissance émancipatrice de Mai 68, pour ouvrir aujourd’hui des perspectives » !

[1] : Ah, les sifflets de Billancourt lorsque Séguy présente le résultat de Grenelle ! Contre Séguy ? Contre Grenelle ? Un peu des deux ?


Au sommaire du n°7 d’avril 2018 (320 pages, 10 euros en librairie) :

Disponible en pré-commande sur le site des éditions Syllepse.

  • « Sous la plage, la grève », par Jacques Kergoat
  • « Aux Chèques postaux : et Mai 68 survint », par Gisèle Moulié
  • « À Caen, Mai 68 dès janvier »
  • « Mai 68 à Tours, souvenirs, souvenirs », par Michel Desmars
  • « Les Cheminots et leurs fédérations à l’épreuve de Mai 68 », par Georges Ribeil
  • « Jeunesse dans la grève – Mai/Juin 68 aux usines Renault », par Robert Kosmann
  • « Quatre métallurgistes dans Mai 68 – Jeunesse ordinaire », par Alain Martinez
  • « Quatre métallurgistes dans Mai 68 – Fusion de désirs de révolte », par Henri Benoist
  • « Quatre métallurgistes dans Mai 68 – Petits souvenirs », par Jean-Pierre Guéguen
  • « Quatre métallurgistes dans Mai 68 – À Billancourt et dans le XVIIIe », par Daniel Mothé
  • « Mai 68 chez Lip à Besançon », par Charles Piaget
  • « Ouvrière-établie à Flins », par Fabienne Lauret
  • « 68 vu de… la Marine nationale », par Daniel Guerrier
  • « Mai 68 dans le Monde », par Gus Massiah
  • « Allemagne(s) 68, avant et après », par Willi Hajék
  • « Les Acratas de Madrid », par Joan Zambrana
  • « Le Mai rampant italien, logique de mouvement et logique de guerre », par Cosimo Scarinzi
  • « Mai 68 au Sénégal », par Christian Mahieux et Momar Sall
  • « Uruguay, histoire du futur. 1968, hier… et aujourd’hui », par Ana María Araújo
  • « Le 5 janvier 1968 commence à Prague », par Robi Morder
  • « 25 août 1968, les huit de la Place Rouge », par Christian Mahieux
  • « Japon, les années 68-69 », par Machù Cal
  • « Guadeloupe, Mai… 67 », par Christian Mahieux
  • « Remettre en mouvement les images de 68 », par Christophe Cordier (propos recueillis par Théo Roumier)
  • « Mai 68, se révolter, filmer ! », par Jean-Pierre Thorn
  • « À propos de l’UNEF, de l’AGE à l’AG », par Jacques Sauvageot
  • « De la critique de l’université à la critique de la société », par Jean-Pierre Duteuil
  • « 1968-2018, Universités, de l’ouverture à la fermeture », par Anouk Colombani et Thomas Martin
  • « Mai 68 du côté des paysan.nes », par Marie-Paule Lambert
  • « Le bel après-Mai du féminisme », par Françoise Picq
  • « Mai 68 ou la preuve (que la démocratie est possible) », par Christine Delphy
  • « Mai 68 et le Front homosexuel d’action révolutionnaire », par Patrick Rummler
  • « Mieux vaut 68-Art que jamais ! », par Gérard Paris-Clavel
  • « Mai 68, de la CGT », par Maryse Dumas
  • « Retour sur Mai 68 », par Pierre Khalfa
  • « 68, un enjeu bien actuel », par Pierre Zarka
  • « Quelque chose de 68 », par Théo Roumier

Les anciens numéros des Utopiques sont mis en ligne sur le site www.lesutopiques.org. Les Utopiques sont aussi sur FacebookPour tout contact : lesutopiques@solidaires.org

Théo Roumier

Théo Roumier

Militant de SUD Éducation et co-animateur de l'Union interprofessionnelle Solidaires Loiret
Théo Roumier

Les derniers articles par Théo Roumier (tout voir)

Partagez cet article

Théo Roumier

Militant de SUD Éducation et co-animateur de l'Union interprofessionnelle Solidaires Loiret